Le bloc européen « Vache à lait »


  • FrançaisFrançais

  • Dans le nouveau monde qui arrive, le bloc européen est davantage une vache à lait plus qu’autre chose. Aucune cohérence, aucune vision, aucune souveraineté. Ce bloc détermine simplement quel est l’éleveur qui va le traire.



    Quand on fait de la veille ou de l’analyse géopolitique, on a les mêmes noms qui reviennent. C’est d’autant plus vrai dans le nouveau monde qui arrive. Les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie, l’Asie du Sud-Est. Quand on parle de l’Union Européenne en géopolitique, c’est un concept abstrait, évanescent, un machin-truc qui n’a pas de vie, de forme définie et qui change tout le temps selon les désirs de ses dirigeants qui sont bien atteint sur le plan psychiatrique.

    L’Europe n’est pas un bloc de défense, de politique, d’économie et même d’identité. Car il faudra m’expliquer le lien identitaire entre un Serbe, un Polonais, un Letton ou un Français. Fondamentalement, sa décision ne pèse pas grand-chose. Les grandes négociations se font toujours entre les pays qu’on a cité plus haut. Pour avoir la décision de l’Europe, il faut parler directement à son maitre qui est à la Maison blanche.

    Le bloc européen est surtout une immense vache à lait. Le seul intérêt des européens pour les autres pays, est qu’ils ont un pouvoir d’achat suffisamment élevé. Un pouvoir d’achat qui est largement factice, alimenté par de la fausse monnaie et de la dette. Les européens sont un troupeau de vache à lait et les grandes puissances se disputent le droit de le traire comme bon leur semble. Si le nouveau monde gagne, alors ce sera l’Eurasie qui va vous traire et si c’est l’ancien monde, alors ce sera les Etat-Unis qui vont vous ponctionner jusqu’à la dernière goutte.

    En géopolitique, il faut une colonne vertébrale solide, bien formée, les interlocuteurs doivent être parfaitement définis. Et surtout, la vision d’ensemble doit être unanime. A l’occasion de cette guerre, le bloc européen s’est reformé, mais l’alliance vole déjà en morceaux avec l’inflation qui dévore tout sur son passage. Les grands pays ont une vision pour leur peuple, une pulsion de vie commune qui les mènent vers un avenir. Il suffit de voir la crise du Covid pour voir que le bloc européen n’est qu’une bande de petits mecs qui se crêpent le chignon à la moindre occasion.

    Quand les allemands volaient le stock des masques destinés des Français, quand les Français réquisitionnaient les respirateurs destinés aux italiens, quand les Espagnols interceptaient tous les avions cargos qui passaient par leur territoire pour saisir les gants et le gel pour « urgence médicale ». Si pour ces petites choses, les peuples européens en sont venus aux mains, alors on se demande ce qui va se passer avec l’essence, les produits alimentaires de base et les médicaments.

    Et on parle ici du bloc européen, mais la voix des pays membres est encore plus inaudible. La France, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne ont tous disparus de la carte géopolitique. Ils n’ont plus de voix propres depuis des années, la faute à des petits mecs qui ont pris le pouvoir et qui n’ont pas une once de compétence. Les dirigeants français sont tous des traitres à la solde des Schleus ou des Yankees et les Schleus veulent la destruction des Latins depuis Marc Aurèle.

    Ce qui est encore plus malheureux est la schizophrénie des peuples à l’intérieur de l’Union Européenne. Quand vous parlez à un français moyen, alors il se pense toujours comme un habitant d’un pays de superpuissance, alors que cette réalité n’existe plus depuis les années 2000. En fait selon l’expression de Pierre Conesa, la France est devenu un pays de moyenne impuissance et je pense que c’est parfaitement vrai. Et le déclassement va continuer avec les peuples européens qui vont souffrir crescendo dans les années à venir jusqu’à ce que la réalité froide et cruelle les rattrape un jour, que le nouveau monde n’a plus besoin d’eux et qu’il est bien plus puissant qu’on ne le pensait.

    Soutenez-moi sur Patreon

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *