Crise en Ukraine : Le contrôle de la Mer Noire


  • FrançaisFrançais

  • Parmi les principaux objectifs de la guerre russe en Ukraine, il y a le contrôle total de la Mer Noire et c’est bien parti quand on voit l’avancée des russes.


    Parmi les principaux objectifs de la guerre russe en Ukraine, il y a le contrôle total de la Mer Noire et c'est bien parti quand on voit l'avancée des russes.

    Il suffit de voir la carte de l’Ukraine et les parties contrôlées actuellement par les Russes pour s’apercevoir que l’un des objectifs de cette guerre est le contrôle de la Mer Noire et du sud de la Russie. La prise de Marioupol a été un grand pas dans la réalisation de l’objectif. En contrôlant toute la cote Est de l’Ukraine, la Russie aura la mainmise à la fois sur Marioupol et Odessa. Même si la prise d’Odessa n’est pas encore à l’ordre du jour, car d’une part, les combats seront très difficiles.

    Et d’autre part, l’armée russe veut libérer le Donbass où se concentre une grande partie de l’armée ukrainienne. Odessa et Marioupol sont les principaux ports d’Ukraine avec Odessa qui a une capacité de 40 millions de tonnes. L’importance d’Odessa date de l’antiquité, car ça a toujours été un accès vers la Mer Noire que ce soit pour la Grèce ou Rome. En 2021, les ports ukrainiens ont géré 160 millions de tonnes et cela vous donne une idée du butin logistique qui va tomber dans l’escarcelle russe avec la prise de Marioupol et peut-être d’Odessa.

    Parmi les principaux objectifs de la guerre russe en Ukraine, il y a le contrôle total de la Mer Noire et c'est bien parti quand on voit l'avancée des russes.

    Crédit : Institute for the Study of War

    Comme la Russie et l’Ukraine représentent 30 % des exportations de blé au niveau mondial, on comprend mieux pourquoi de nombreux pays gardent jalousement leurs stocks de blé, car ils anticipent une période de vaches qui sera davantage squelettique que maigre. L’Europe pourrait s’en sortir, car le blé ukrainien peut l’atteindre par les voies terrestres. Sauf qu’il y a deux problèmes, le premier est que les régions ukrainiennes sont très inégales dans leurs productions agricoles.

    Si on regarde le blé, alors on se rend compte que les rendements les plus élevés se situent dans la partie Est de l’Ukraine… donc, la partie qui est actuellement attaquée par la Russie. De plus, le blé ukrainien va dans le monde entier et donc, ce sera difficile et beaucoup plus cher pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie.

    Parmi les principaux objectifs de la guerre russe en Ukraine, il y a le contrôle total de la Mer Noire et c'est bien parti quand on voit l'avancée des russes.

    Crédit : USDA

    Ce qu’on refuse aussi de comprendre est que la Russie va devenir un ogre agricole encore plus gigantesque avec son opération ukrainienne. Car déjà que le territoire russe possède encore beaucoup de terres cultivables non exploitées, il peut rajouter toute la production ukrainienne.

    Mais sa guerre en Ukraine ne suffira pas à la Russie pour contrôler la Mer Noire. Car cette dernière est aussi gérée par la Turquie. Les navires commerciaux sont autorisés en Mer Noire, mais sur le plan militaire, la Turquie veut en garder le contrôle. Mais la Russie et la Turquie peuvent s’entendre, car la Sublime Porte importe 80 % de son blé de Russie.

    La Russie veut se concentrer sur les routes maritimes de la Mer Noire et la preuve est qu’il a quitté le Conseil des États de la mer Baltique qui inclut des pays comme le Danemark, la Suède, la Finlande, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et l’Allemagne. Cela va avoir des conséquences très négatives pour les ports dans ces pays, car la Russie a décidé de prendre le raccourci de la Mer Noire et cela fragilise encore plus le blé ukraino-russe à cause des sanctions.

    Cela signifie aussi que les voies ferrées russes, qui connectent l’Asie à l’Europe seront progressivement abandonnées et que tout le trafic va devoir passer par la Mer Noire. Evidemment, l’Asie peut toujours se connecter via le Canal de Suez, mais ce sera plus long et donc plus cher. Et Le Canal de Suez n’est pas entièrement sous le contrôle des européens, car n’oublions que les russes possèdent une base navale au Soudan et qu’ils ont aussi une grosse présence industrielle à Port Saïd en Egypte.

    La guerre en Ukraine, malheureusement pour le peuple ukrainien, n’est qu’un point sur la grande carte et mutation qu’opère la Russie pour amener le Nouveau Monde. L’Union Européenne est complètement à la ramasse et dans son hystérie, elle se coupe volontairement de ses propres routes d’approvisionnement et de son influence au niveau international.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.