L’Amérique, racaille marque déposée


  • FrançaisFrançais

  • L’Amérique s’est construit comme un gang et s’est comportée comme une racaille sur le reste du monde. Mais les poings et les visages grimaçants ne suffisent plus.


    L'Amérique s'est construit comme un gang et s'est comportée comme une racaille sur le reste du monde. Mais les poings et les visages grimaçants ne suffisent plus.

    L’Amérique promeut les valeurs des droits de l’homme et de la paix
    L’Amérique a tué 1 millions de bisons pour affamer les peaux-rouges
    L’Amérique a bombardé inutilement la ville de Dresde en Allemagne
    L’Amérique est le seul pays à avoir utilisé des armes nucléaires sur des villes
    L’Amérique a fait des Coups d’Etat sa spécialité
    L’Amérique met le monde à feu et à sang depuis sa création

    Le problème d’une racaille est qu’il faut l’arrêter par la brutalité. Cette brutalité, combiné à une logique de puissance importante, permettait à l’Amérique de faire des génocides tous les ans sans que personne n’ouvre sa gueule. L’Amérique a dominé le monde par la peur, uniquement la peur et rien que la peur. Aujourd’hui, le règne de l’Amérique touche à sa fin. Elle ne disparaîtra pas en un clin d’oeil, mais des gamins dans la cour de récré commencent à lui tenir tête et commencent à lui rendre coup pour coup.

    On nous dit d’innocenter le peuple américain, qu’il est aussi victime que le reste du monde, de l’avidité et de la soif sanguinaire des élites américaines. Mais ce serait trop facile. Pour moi, chaque américain est coupable, car il n’a rien fait pour détruire ses élites. Quand les soldats américains tuaient des millions de civils en Irak, violaient des milliers d’irakiennes, je n’ai pas vu le peuple américain, protester plus que ça.

    Oui, il y a des pauvres dans les Appalaches, mais je ne les ai pas vu dire le moindre mot pendant les guerres génocidaires de l’Amérique, car leur train de vie était garanti par les élites américaines. Mais quand ces dernières, sur l’autel sanglant du mondialisme, les a sacrifié, alors ils ont commencé à ouvrir leur gueule. C’est bien trop facile.

    Tant que c’était des peaux-rouges, des asiats ou des arabes qui se faisaient carboniser, il n’y avait pas de problèmes. Mais cette fois, l’Amérique a compris que ses adversaires lui opposent un combat à mort. La Russie ne se laisse pas faire, mais ce n’est rien comparé à l’affrontement avec la Chine qui est inéluctable. L’Amérique sait qu’il n’y aura pas de vaincus ou de Gentleman Agreement dans la défaite. L’Amérique pourrait disparaitre dans cet affrontement et elle doit s’assurer d’une fidélité absolue vis à vis de ses adeptes les plus serviles.

    Il a fallu casser la gueule des européens et les piétiner pendant qu’ils sont à terre, avec l’explosion de Nord Stream. Pour leur faire comprendre qu’ils n’ont pas voix au chapitre, que ce sont des putes que l’Amérique a entretenu par sa protection pendant des décennies et qu’il est temps de payer la facture. Un rapprochement entre l’Allemagne et la Russie est devenu impossible à cause de cette ébullition de bulles dans la mer. Les européens comprennent aujourd’hui ce que les Américains ont fait aux indiens, aux japs et aux arabes sans oublier les latinos.

    Comme le monde se disloque, avec chaque bloc qui est mené par un seul pays puissant, l’Occident ne peut pas se permettre d’être bicéphale. L’Asie peut se permettre d’être bicéphale, car chaque tête est aussi forte l’une que l’autre. Et qu’il y a de la place pour deux fortes têtes. En revanche, l’Europe est une tête moisie, sans aucune force militaire, industrielle ou économique et donc, c’est un boulet plus qu’autre chose pour l’Amérique qui veut en faire simplement sa vache à lait principale.

    Mais l’Amérique n’a même pas 10 ans devant elle. Sa démographie se casse la gueule, sa dette devient inimaginable, sa principale force de travail, les Rednecks meurent à petit feu, sa force militaire, les mêmes Rednecks et migrants, ne veulent pas aller porter la mort par delà les mers si c’est pour mendier au Potomac à leur retour. La racaille peut encore grimacer, mais ses poings vieillissent et sa tête devient démente tandis que ses victimes rajeunissent, se renforcent et se préparent à lui faire payer tout ce qu’elle a fait.

    Tous ceux qui soutiennent et admirent l’Amérique sont complices de ses génocides.

    Soutenez-moi sur Patreon

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *