An-124 : Le plus gros avion-cargon du monde confisqué par le Canada et transféré à l’Ukraine


  • FrançaisFrançais

  • Un géant des airs russe confisqué par le Canada et transféré à l’Ukraine : apprenez comment un An-124 transportant des kits de dépistage du Covid-19 a été immobilisé à Toronto et offert à l’Ukraine, en pleine crise avec la Russie.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Un géant des airs russe confisqué par le Canada et transféré à l’Ukraine : apprenez comment un An-124 transportant des kits de dépistage du Covid-19 a été immobilisé à Toronto et offert à l’Ukraine, en pleine crise avec la Russie.

    Le Canada a saisi un avion russe utilisé pour transporter des fournitures médicales contre le COVID-19 et annonce sa confiscation en faveur de l’Ukraine. Il s’agit d’un An-124, un avion de transport de marchandises lourdes appartenant à la compagnie aérienne russe Volga-Dnepr Airlines.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Cette annonce a été rendue publique par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, lors d’une visite surprise à Kiev, le 10 juin 2023. Depuis son atterrissage à l’aéroport de Toronto-Pearson le 27 février 2022, l’appareil est resté immobilisé au Canada avec des tests rapides de Covid-19 à son bord. Cette mesure intervient dans le cadre des sanctions unilatérales imposées par le Canada, en harmonie avec les pays occidentaux, à la suite du conflit ukrainien depuis 2014.

    La Russie, dont les actifs sont visés par les sanctions prises par les pays occidentaux, est le plus grand perdant de cette guerre économique. Les autorités occidentales ont confisqué des actifs russes évalués à plus de 600 milliards de dollars, provenant aussi bien de l’État russe que de ses sociétés privées et de ses citoyens.

    Le Canada, qui a pris les devants dans l’imposition de sanctions économiques, a toujours été un joueur clé dans ce domaine. Cette stratégie permettra à l’Occident de couvrir les coûts énormes de la guerre ukrainienne, en récupérant les actifs appartenant à la Russie. Des mesures similaires ont déjà été prises à l’encontre de la Corée du Nord et de l’Iran, et sont préconisées contre la Chine.

    L’An-124 est un atout très prisé par la Russie et représente de loin l’avion le plus lourd de la flotte du pays. Les seuls opérateurs civils sont Volga-Dnepr, Antonov Airlines en Ukraine et Maximus Air Cargo aux Émirats arabes unis, tandis que l’aviation russe s’appuie fortement sur l’appareil qui est un complément plus grand et plus lourd que l’Il-76, plus largement utilisé.

    Bien que l’Il-76 soit produit en Russie, après le transfert des usines depuis l’Ouzbékistan où elles avaient été construites à l’époque soviétique, l’An-124 a été fabriqué en Ukraine pendant cette même époque, ce qui a été un obstacle majeur à de nouvelles acquisitions.

    Bien que la Russie et l’Ukraine développaient conjointement un successeur à l’An-124 qui devait entrer en service vers 2020, le renversement du gouvernement ukrainien en 2014 et le rapprochement du pays avec l’OTAN ont mis fin au programme et poussé la Russie à poursuivre le développement d’un successeur de manière indépendante.

    Bien que l’Ukraine ait hérité de l’une des industries aéronautiques les plus performantes du monde après la dislocation de l’Union soviétique en 1991, la recherche et le développement ainsi que les progrès technologiques ont été très limités au cours des trois décennies suivantes et le budget consacré à la fabrication domestique a été négligeable, conduisant à un rapide dépérissement de l’industrie, notamment après la coupure des financements russes en 2014. L’An-124 demeure donc un atout précieux pour la Russie.

     

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *