La FAO prévoit une production céréalière mondiale record en 2023-2024


  • FrançaisFrançais

  • Malgré les incendies, les guerres, la sécheresse et les inondations, la production céréalière mondiale devrait atteindre un niveau inégalé en 2023-2024, selon la FAO. Un contraste saisissant avec les informations toxiques qui nous submergent quotidiennement.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Malgré les incendies, les guerres, la sécheresse et les inondations, la production céréalière mondiale devrait atteindre un niveau inégalé en 2023-2024, selon la FAO. Un contraste saisissant avec les informations toxiques qui nous submergent quotidiennement.

    Selon la FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la production céréalière mondiale devrait atteindre un niveau inégalé en 2023-2024, malgré les incendies, les guerres, la sécheresse et les inondations qui affectent de nombreuses régions du globe. Dans son dernier bulletin sur la situation alimentaire mondiale, publié le 7 juillet dernier, la FAO estime que la production céréalière mondiale s’établira à 2 817 millions de tonnes, soit une hausse de 1,9 pour cent par rapport à la campagne précédente et de 0,5 pour cent par rapport au record de 2021-2022.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Cette augmentation est principalement due à la forte croissance attendue de la production de maïs, notamment en Chine et aux États-Unis, ainsi qu’à la reprise de la production de blé dans l’Union européenne et la Fédération de Russie après les perturbations climatiques de l’an dernier. La production mondiale de riz devrait également augmenter de 1,3 pour cent pour atteindre 519 millions de tonnes, grâce à des conditions météorologiques favorables en Asie et à une expansion des superficies cultivées en Afrique et en Amérique latine.

    Ces perspectives optimistes contrastent avec les informations toxiques qui nous submergent en permanence et qui alimentent nos penchants névrotiques ou psychopathiques. Nous sommes littéralement aveuglés par le flux continu des nouvelles négatives qui nous font croire que le monde va mal et que nous sommes impuissants face aux catastrophes naturelles, aux conflits géopolitiques et aux menaces sanitaires.

    Pourtant, le monde réel nous montre que l’humanité est capable de produire suffisamment de nourriture pour tous, même dans des conditions difficiles, et que les progrès technologiques et scientifiques permettent d’améliorer sans cesse la productivité agricole et la sécurité alimentaire. Ainsi, la FAO prévoit que les stocks mondiaux de céréales à la clôture de la campagne de 2023-2024 s’établiront à 878 millions de tonnes, soit une hausse de 2,3 pour cent par rapport à la campagne précédente et un niveau record. Le rapport stocks/utilisation de céréales au niveau mondial resterait inchangé en glissement annuel et s’établirait à 30,6 pour cent, les perspectives de l’offre restant confortables pour la nouvelle campagne.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *