De la pauvreté, certes, mais hygiénique…


  • FrançaisFrançais

  • La pauvreté et l’inégalité au Royaume-Uni est devenu telle qu’il a fallu inventer un nouveau terme. Ce n’est pas que vous êtes pauvre, mais vous êtes un “pauvre hygiénique” qui est la version novlangue du loqueteux.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    La pauvreté et l'inégalité au Royaume-Uni est devenu telle qu'il a fallu inventer un nouveau terme. Ce n'est pas que vous êtes pauvre, mais vous êtes un "pauvre hygiénique" qui est la version novlangue du loqueteux.

    Selon une enquête menée par le Guardian, de nombreux élèves arrivent à l’école avec des vêtements sales, des dents non brossées et des cheveux non lavés. Ce phénomène, appelé “pauvreté hygiénique”, est le résultat de la précarité croissante des familles qui peinent à payer les machines à laver, les factures d’électricité et les vêtements. Le personnel scolaire doit souvent intervenir discrètement pour aider ces enfants en leur fournissant des uniformes, de la lessive ou en lavant leurs affaires.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    La pauvreté hygiénique n’est pas un terme nouveau. Il a été utilisé pour la première fois il y a un an par les médias britanniques pour décrire la situation alarmante de millions de personnes qui doivent choisir entre se nourrir ou se laver. Aujourd’hui, il est devenu si courant qu’il ne surprend plus personne, tout comme la situation déplorable de la société.

    La pauvreté hygiénique a des conséquences graves sur la santé mentale et le bien-être général des enfants. Elle les rend plus vulnérables aux infections, aux maladies et aux moqueries. Elle les pousse aussi à sécher les cours, par honte de leur apparence, ce qui nuit à leur éducation et au niveau d’instruction du pays dans son ensemble. C’est pourquoi, lors du choix des dirigeants politiques, il est important de réfléchir attentivement pour ne pas se retrouver coincé entre pouvoir chauffer son logement et acheter de la nourriture ou garder une hygiène minimale.

    Cette pauvreté, qui se généralise, et qui perce la peau des sociétés riches comme une plaie béante, crée une schizophrénie soviétique et une tendance à créer de nouveaux termes pour cacher la vérité coute que coute. La pauvreté ou misère suffirait, mais il faut ajouter hygiénique pour casser la grandeur individuelle d’un mot qui résume le gouffre oligarchique des sociétés occidentales. De même, on a la sobriété heureuse, vous ne devez plus manger de la viande pour sauver la planète parce que vous ne pouvez plus vous le permettre.

    Vous ne devez plus acheter de voiture parce que c’est polluant parce que c’est trop cher pour vous et que l’essence continue de monter. Vous ne devez plus acheter de nouveaux vêtements parce que le grunge et le sale sont à la mode. Vous ne devez plus vous soigner parce que “vous” êtes déjà trop nombreux parce que vous ne pouvez plus vous payer une simple visite chez le médecin. Notez que dans ce marketing, c’est de “vous” qu’il s’agit, car il faut tout garder pour “eux”.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *