Le rouble or contre les roublards


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Un rouble plus ou moins garanti par l’or aura des conséquences inimaginables avec deux camps retranchés avec leurs idéologies et leurs visions du monde.


    Un rouble plus ou moins garanti par l'or aura des conséquences inimaginables avec deux camps retranchés avec leurs idéologies et leurs visions du monde.

    Depuis quelques jours, plusieurs analystes et économistes hétérodoxes se tapent le crane sur une décision de la Banque centrale russe qui est de fixer le prix de l’achat de l’or à 1 gramme d’or pour 5 000 roubles (environ 55 dollars à l’heure où on écrit ces lignes). Pour ces économistes, c’est la première étape, très bien cachée, pour qu’on ait un rouble garanti par l’or. Ce serait la première fois depuis 1971 qu’une monnaie de papier soit garanti par le métal jaune. En 1971, Nixon avait supprimé la connexion entre l’or et le dollar, permettant l’impression de dollars sans limite et ainsi, les Etats-Unis pouvaient acheter le monde entier avec une monnaie de singe.

    Cependant, pour qu’on puisse dire que le rouble russe soit garanti par l’or, il faut que l’inverse soit possible. Si j’ai 5 000 roubles dans ma poche, alors je peux aller à la Banque centrale russe et demander 1 gramme d’or en échange. Mais ce n’est pas encore possible… pour le moment. La Russie a plusieurs objectifs avec cette annonce. La première est de redonner confiance dans le rouble parce qu’il y a beaucoup de gens qui ont acheté de l’or lorque la monnaie russe s’est effondré dans les premiers jours de la guerre.

    Et cette annonce a eu l’effet escompté, car le rouble est remonté, d’une part parce que les russes refont confiance dans leur économie, mais aussi parce que le gaz aux pays hostiles à la Russie devront être payé en roubles. Cette fixation de l’or par la Banque centrale russe rappelle la confiscation de l’or par le gouvernement américain en 1933. A cette époque, le président Frankin Roosevelt avait signé un ordre exécutif pour que tous les citoyens américains donnent leur or à la Réserve Fédéral en échange de 20,65 dollars américains.

    Si vous refusiez, alors vous pouviez avoir une amende jusqu’à 10 000 dollars. Par la suite, les Etats-Unis ont changé le prix de l’or pour les gouvernements étrangers à 35 dollars. Cela signifie qu’ils l’ont acheté à 20 dollars pour le revendre à 35 dollars, réalisant un énorme bénéfice. Avec 5 000 roubles pour 1 gramme d’or, la Russie vient de faire la même chose, mais de manière beaucoup plus discrète. Et surtout, le coup de génie de Poutine est qu’il n’a pas besoin que le rouble soit garanti par l’or, car il peut le faire par le pétrole et le gaz.

    Depuis plusieurs années, le pétrole et le gaz sont basés sur le pétrodollar. C’est un accord qui a été signé en 1974 par les américains et les saoudiens. Les américains achètent le pétrole saoudien à bas prix et en échange, les saoudiens investissent aux Etats-Unis et bénéficient de la protection militaire des américains. Grosso modo, le pétrodollar est du pétrole contre la dette.

    En plus de l’annonce que les pays européens devront acheter le gaz et le pétrole en rouble, la Russie a déclaré que les pays « amis » de la Russie pourrait l’acheter avec d’autres devises comme le Bitcoin, l’or et même des monnaies locales comme le yuan pour la Chine ou la livre turque. En fait, la Russie accepte tout sauf les monnaies de pays hostiles tels que le dollar et l’euro. Si on considère que 1 gramme d’or équivaut à 5 000 roubles et que le baril de pétrole vaut 111 dollars soit environ 9 990 roubles (au prix actuel), cela signifie en réalité qu’un baril de pétrole vaut 1,99 grammes d’or.

    C’est un système extrêmement brillant où l’or, le rouble, mais surtout toutes les ressources de la Russie comme le gaz, le blé, le pétrole vont fonctionner ensemble, sans liens directs apparents, pour favoriser l’or qui va influencer positivement sur la monnaie russe. Le coup est très pensé, mais ce n’est pas sûr qu’il réussira sur le long terme. Car la Russie, en proposant d’acheter son gaz avec de l’or, n’impose pas une hégémonie comme à l’américaine. « Si vous ne voulez pas de notre rouble, alors vous avez surement besoin de notre blé, de notre gaz, de notre pétrole, de nos métaux, etc ». Donc, on n’est pas obligé de faire confiance totalement à la Russie puisque l’or devient progressivement une monnaie alternative.

    Et il y a des signes qui ne trompent pas. L’Arabie Saoudite, qui était le principal bénéficiaire du pétrodollar, envisage de vendre son pétrole en yuan. L’Iran ou le Venezuela pourraient également demander à ce que leur pétrole soit vendu en or. Encore une fois, la beauté du système est qu’il ne soumet pas le monde à la Russie. A la place, vous devez penser dans un nouveau standard où le pétrole équivaut à de l’or. Pour le moment, les prix sont élevés autour de 1,99 gramme pour un baril. Mais si on prend un prix moyen de 75 dollars, d’avant la crise, alors on a 1,35 gramme pour un baril de pétrole.

    Si votre pays a beaucoup d’or, alors le pétrole et le gaz seront très bon marché pour vous. En revanche, si vous êtes l’Occident qui a tout misé sur la paire pourrie Dollar/Euro, alors vous devrez dépenser beaucoup plus de dollars et d’euros pour acheter de l’or, soit du rouble, car ce dernier est garanti, de manière très discrète, par l’or. Pour le rouble, c’est tout bénéf, car une connexion avec l’or lui permet d’être déflationniste. Cela permet à la Russie d’être très compétitive. Mais si vous n’avez pas d’or et uniquement des dollars ou des euros, alors vous serez aspiré dans une spirale hyper inflationniste.

    Car tout le monde sait que le dollar et l’euro ne valent rien. Et il faudra en imprimer de plus en plus pour acheter de l’or pour chauffer et nourrir votre population.

    L’Ukraine n’est qu’un petit champ de bataille dans le cadre de plusieurs guerres avec deux énormes blocs mondiaux qui ont une vision opposé du monde. Le Japon, la Corée du Sud, l’Europe, les USA, la Nouvelle-Zélande, l’Australie plaident pour un monde entièrement virtuel où l’argent n’a aucune valeur réelle et où l’idéologie est la seule maitresse de votre quotidien. La Russie, l’Inde, la Chine, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Iran, le Venezuela considèrent que la réalité se base sur des ressources réelles et qu’il est temps de redescendre sur terre. Une bonne partie de l’Amérique latine peut basculer dans le camp des réalistes tandis qu’une partie de l’Afrique a besoin des ressources russes et chinoises.

    On a 8 guerres simultanées avec l’Ukraine qui est le premier coup de semonce. La guerre militaire avec l’Ukraine et dans quelques mois, l’inévitable crise de Taiwan. Une cyberguerre avec des attaques sur des infrastructures critiques et le piratage de masse. La guerre spatiale avec les armes hypersoniques, la guerre de propagande où chaque camp propose le meilleur de leurs mensonges, la guerre des ressources avec des marchés financiers occidentaux entièrement virtuels et les autres qui vont utiliser le pétrole et l’or. La guerre des marchés, si le dollar n’est plus la devise de réserve, comment les occidentaux vont évaluer le prix des choses ? Et la guerre commerciale avec les Nouvelles routes de la Soie qui transporteront les produits russes, chinois et des pays non alignés.

    Mais encore, la victoire est totalement incertaine pour les deux camps. Et vu la complexité du plan de la Russie, ses ramifications très techniques, il a été préparé depuis des années… avec plusieurs gros partenaires. Un certain peuple avec les yeux bridés peut être dans la combine, même si la dépendance commerciale de la Chine aux Etats-Unis est colossale.

    Cela explique pourquoi de nombreux pays, proches de la Chine et de la Russie, sont devenus très nerveux sur l’or. Chaque gramme d’or est gardé précieusement dans les banques centrales. La lutte contre les trafiquants est impitoyable et chacun achète de l’or à tour de bras.

    Pour les pays occidentaux qui n’ont pas beaucoup d’or, la situation risque de devenir catastrophique. Car leur monnaie sera de plus en plus dévaluée et ils n’auront rien pour la garantir. Les prix des produits de première nécessité vont crever le plafond et vous aurez des crises alimentaires, des pénuries et des révoltes dans le monde entier.

    Soutenez-moi sur Patreon

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.