Israel : Le yuan débarque dans sa Banque centrale


  • FrançaisFrançais

  • L’arrivée du yuan dans les réserves de la Banque centrale israélienne montre que la dédollarisation est en marche lente, mais certaine.


    L'arrivée du yuan dans les réserves de la Banque centrale israélienne montre que la dédollarisation est en marche lente, mais certaine.

    La Banque centrale d’Israel a annoncé que son panier de réserve de devises, qui est en surplus de 200 milliards de dollars, allait intégrer le yuan, le dollar canadien et australien. C’est une petite décision, mais importante, car jusqu’à aujourd’hui, Israel ne détenait que des dollars, des euros et des livres sterling.

    Israel va donc ajouter 2 % de yuan dans ses réserves ainsi que 3,5 % de chaque pour le dollar canadien et australien. Cela signifie qu’elle réduit ses euros et ses dollars de 9 %. Ainsi, la part des euros baisse à 30 à 20 % tandis que le dollar passe de 66,5 à 61 %. Par petits pas, la dédollarisation est en marche dans le monde entier. Selon le FMI, la part du dollar dans les réserves de devises au niveau mondial n’ont jamais été aussi basses depuis 20 ans. L’Amérique perd sa principale arme pour dominer le monde et ce n’est jamais bon signe, car il risque de sortir les missiles sur les récalcitrants.

    Pour Israel, l’objectif est double avec l’arrivée du yuan. En premier lieu, c’est purement financier, car cela signifie que le dollar et l’euro ne sont plus des monnaies viables et qu’il faut trouver des alternatives. La Banque centrale israélienne est très conservatrice sur ses pratiques et le fait qu’elle l’ait fait, prouve que le dollar et surtout l’euro ne seront plus des actifs qui rapporteront du pognon à l’avenir.

    Je pense que le dollar survivra un bon bout de temps, mais l’euro risque de se casser la gueule dans à peine quelques années. Le second objectif d’Israel est qu’il veut continuer à jouer un rôle dans le nouveau monde multi-polaire qui arrive. Il veut continuer ses investissements avec la Chine dont le commerce bilatéral est de 13 milliards de dollars, le second derrière les Etats-Unis et il veut aussi continuer ses investissements en Russie. Par exemple, l’oligarque Roman Abramovich est juif et il possède des actifs importants en Israel.

    Si Israel se rapproche de ces deux piliers du nouveau « axe du mal » selon Washington, alors ce dernier pourrait sanctionner l’Etat juif et la Banque centrale israélienne pourrait se préparer à ce type de sanctions. Mais vu la soumission et la dépendance d’Israel aux Etats-Unis, ce sera difficile de se sortir de l’aigle américain.

    Mais même si les alliés les plus proches commencent à jeter des dollars par la fenêtre, cela signifie que la domination mondiale du dollar est bel et bien terminée. Quand à l’euro, qui n’est qu’un appendice inutile, un organe mort, connecté par des chairs putréfiées, symbolisées par les élites européennes, au dollar, son sort et ceux des pays qui l’utilisent sera bien pire.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.