Ukraine : Des Leopard 2A6 et des Bradley déjà en miettes !


  • FrançaisFrançais

  • L’Ukraine met toutes ses forces occidentales dans la bataille pour faire des percées significatives. Mais pour le moment, cela se traduit par des Leopard 2A6 et des Bradley qui sont transformé en épaves par l’artillerie russe.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    L'Ukraine met toutes ses forces occidentales dans la bataille pour faire des percées significatives. Mais pour le moment, cela se traduit par des Leopard 2A6 et des Bradley qui sont transformé en épaves par l'artillerie russe.

    Depuis le lancement de l’offensive massive de l’Ukraine contre les positions russes, l’armée ukrainienne et les paramilitaires alliés ont commencé à déployer activement de nouveaux lots d’armes reçus des pays occidentaux, incluant un grand nombre de chars Leopard 1 et Leopard 2A4, mais également des Leopard 2A6 qui, aux côtés du Challenger 2 britannique, est considéré comme le plus performant du stock du pays.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Bien que les Leopard 2A4 se soient révélés très vulnérables en combat avec une protection blindée qui est effectivement obsolète, comme le démontre leur utilisation par les Turcs contre les milices locales en Syrie et en Irak, le Leopard 2A6 est depuis longtemps promu comme un véhicule bien plus performant.

    Avec un coût proche de 8 millions de dollars par véhicule, les avantages de la nouvelle variante incluent l’utilisation d’un blindage composite de troisième génération, l’intégration d’un canon principal à plus longue portée et plus puissant, l’installation de modules de blindages supplémentaires sur la tourelle et l’utilisation de dispositifs de contrôle du tir nettement améliorés.

    La perte de ces chars, qui ont été largement considérés comme les plus performants en production dans le monde occidental, entraîne des implications significatives bien au-delà de l’Ukraine elle-même.

    Dans des séquences aériennes en gros plan, un char Leopard 2A6 a été montré en train de brûler et complètement détruit, avec des caractéristiques telles que le support d’arme confirmant la classe du véhicule. Un deuxième Leopard 2A6 abandonnée a été montré avec sa chenille gauche endommagée, aux côtés de plusieurs véhicules de combat d’infanterie M2 Bradley américains.

    L'Ukraine met toutes ses forces occidentales dans la bataille pour faire des percées significatives. Mais pour le moment, cela se traduit par des Leopard 2A6 et des Bradley qui sont transformé en épaves par l'artillerie russe.

    Les pertes en personnel pourraient être importantes, les chars occidentaux nécessitant 33 % de personnel en plus que les chars russes ou soviétiques, qui en nécessitent généralement quatre, tandis que les Bradleys transportent généralement neuf personnes, dont trois membres d’équipage.

    Les séquences des véhicules détruits interviennent au milieu de rapports de pertes très importantes pour les armes fournies par l’Occident lors de tentatives offensives contre les positions russes, avec d’autres séquences publiées des deux côtés montrant des pertes significatives parmi les unités de Leopard 1 et Leopard 2A4.

    Selon toute vraisemblance, les unités de Leopard 2A6 ont subi de nouvelles pertes, car seule une petite fraction des véhicules détruits dans le conflit peuvent être identifiés grâce à des vidéos prises de près. Les Leopard 2A6 restent des actifs très rares dans l’inventaire ukrainien, et au sein de l’OTAN plus largement, la grande majorité des chars en service sont moins performants, ce qui signifie que la vulnérabilité de cette classe pourrait remettre en question la faisabilité future de nouvelles livraisons d’armements occidentaux à l’Ukraine.

    L’Allemagne a initialement été très réticente pour fournir des Leopard 2 à l’Ukraine, avec des préoccupations spéculatives selon lesquelles les combats pourraient ternir la réputation du char. Ce serait une perte majeure en raison de son importance centrale pour la réputation du secteur de la défense allemande et pour son profil d’exportation d’armes en tant que produit de défense le plus emblématique du pays.

    Bien qu’une variante de Leopard 2 plus performante, le Leopard 2A7, ait été développée, les améliorations restent conservatrices, notamment en comparaison avec l’écart entre les versions A4 et A6, et l’A7 a également été reléguée à une très petite production en raison d’une demande étrangère limitée.

    Notons qu’après l’annonce d’envoi de ces chars Leopard 2, une entreprise russe dans l’armement avait indiqué qu’elle donnerait 5 millions de roubles (environ 56 000 euros) au premier qui détruirait “un char allemand dans la plaine ukrainienne”. On peut penser que quelqu’un vient de remporter ce pactole.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *