Ukraine : les redoutables chars Challenger 2 britanniques entrent en action


  • FrançaisFrançais

  • L’armée de Leopard 2A6 allemands a légèrement fait pschitt contre la défense russe. Désormais, le Challenger 2 britannique a fait son apparition sur les champs de bataille. Considéré comme le tank le plus puissant de l’armée ukrainienne, on a hate de le voir en action, notamment son blindage qui est de renommée mondiale.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    L'armée de Leopard 2A6 allemands a légèrement fait pschitt contre la défense russe. Désormais, le Challenger 2 britannique a fait son apparition sur les champs de bataille. Considéré comme le tank le plus puissant de l'armée ukrainienne, on a hate de le voir en action, notamment son blindage qui est de renommée mondiale.

    Les tanks britanniques Challenger 2 font leur première apparition sur les lignes de front contre les forces russes dans l’est de l’Ukraine. La 11e brigade d’aviation de l’armée ukrainienne a publié des images d’un de ces tanks qui, selon plusieurs rapports, était en opération près des positions russes.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Des rapports de renseignement américains indiquent que les Challenger 2 ont été affectés à la 82ème brigade aéroportée depuis leur livraison en mars, la brigade exploitant également des véhicules de combat Marder allemands et des transporteurs de troupes blindés Stryker américains, indiquant qu’il s’agit d’une unité à haute mobilité.

    Seuls 14 chars Challenger 2 ont été déployés, la majeure partie des chars fabriqués en Occident reçus par l’Ukraine depuis mars étant les chars Leopard 2 et Leopard 1 construits par l’Allemagne et fournis par des pays dans toute l’Europe. Les plus robustes d’entre eux, le Leopard 2A6, ont confirmé avoir subi de multiples pertes sur les lignes de front, avec au moins un des véhicules capturé par les forces russes.

    Les Leopard 2A6 ont également été déployés avec l’infanterie mécanisée déployée dans des véhicules de combat M2 Bradley donnés par les États-Unis. Bien que des actifs tels que des chars Leopard et des Bradley soient disponibles par centaines dans de vastes stocks en Europe et aux États-Unis, les Challenger 2 restent très limités avec seulement environ 200 en service en dehors de l’Ukraine et environ 440 construits.

    Le Challenger 2 est la seule classe de chars post-guerre froide développée dans le monde occidental, sa protection blindée considérée comme leader mondial bien que ses contrôles de tir et en particulier ses viseurs thermiques soient de plus en plus considérés comme obsolètes.

    Le char utilise également un canon rayé plutôt qu’un canon lisse et il est le dernier au monde à utiliser ce type de canon. Les chars soviétiques ayant fait la transition vers des canons lisses en 1961 suivis des chars allemands et américains en 1979-1980. Un ensemble de mise à niveau commandé par l’armée britannique est censé introduire tardivement un canon lisse dans le courant de la prochaine décennie, ce qui offre une puissance bien supérieure notamment contre les blindages ennemis, bien que cela ne devrait pas avoir d’impact sur les futures unités susceptibles d’être fournies à l’Ukraine.

    Les 14 Challenger 2 fournis par l’Angleterre sont probablement les chars les plus puissants de l’armée ukrainienne. Ses rivaux directs sont le Leopard 2A6, le T-84 Oplot, ce dernier comptant pour moins d’une demi-douzaine qui ont été construits en Ukraine et le T-80UK dont on pense que l’Ukraine en a hérité un petit nombre de l’URSS.

    Le principal inconvénient des chars soviétiques, cependant, est que la grande majorité ne disposent pas de viseurs thermiques qui sont devenus de plus en plus standard depuis la fin de la guerre froide. On ne sait toujours pas où sont déployés les Challenger 2 et quand ils verront leur premier combat, mais leur apparition intervient alors que les nouveaux blindés occidentaux de l’Ukraine ont subi de très importantes pertes sur les lignes de front avec l’aviation rotative russe, et en particulier les hélicoptères d’attaque Ka-52, qui auraient infligé un tribut particulièrement élevé au combat.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *