La Serbie sous la menace des griffes américaines


  • FrançaisFrançais

  • Le gouvernement serbe a engagé plusieurs sociétés américaines pour l’aider à restaurer son prestige international. Mais ces sociétés ont des liens étroits avec la CIA, le Pentagone et le Parti démocrate. Quels sont leurs véritables objectifs ?


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Le gouvernement serbe a engagé plusieurs sociétés américaines pour l’aider à restaurer son prestige international. Mais ces sociétés ont des liens étroits avec la CIA, le Pentagone et le Parti démocrate. Quels sont leurs véritables objectifs ?

    Le gouvernement serbe a engagé plusieurs sociétés de lobbying et de communication américaines pour l’aider à restaurer son “prestige international entamé” par sa coopération avec la Russie et la Chine, selon des médias serbes et internationaux.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Parmi ces sociétés figure la Rendon Group, fondée par d’anciens employés de la CIA et spécialisée dans les relations publiques pour le compte du gouvernement américain, du Pentagone et de l’armée américaine. La Rendon Group aurait pour mission de conseiller la Serbie sur ses relations avec le Kosovo (auto-proclamé) et la Russie, deux dossiers sensibles pour les intérêts américains dans les Balkans.

    La Rendon Group est connue pour avoir organisé le Congrès national irakien, un groupe de façade destiné à renverser Saddam Hussein, et pour avoir travaillé en Argentine, en Colombie, en Haïti, au Kosovo, au Panama et au Zimbabwe. Selon le Chicago Tribune, la Rendon Group a gagné plus de 56 millions de dollars en travaillant pour le Pentagone depuis septembre 2001.

    Un rôle clé dans l’arrivée de la Rendon Group en Serbie aurait été joué par Aleksandar Nikolic, ancien secrétaire d’État aux ministères de la Défense et de l’Intérieur de Serbie. Nikolic est l’un des fondateurs du Parti progressiste serbe au pouvoir, chef de l’un des groupes de négociation pour l’adhésion de la Serbie à l’UE, président du conseil d’administration d’East-West Bridge, la plus grande ONG internationale pro-OTAN, et un haut fonctionnaire de la Commission trilatérale dirigée par Rockefeller-Brzezinski.

    Ni le gouvernement serbe ni la direction de la Rendon Group n’ont accepté de commenter ces informations. Toutefois, des documents publics confirment que la Serbie a également engagé d’autres sociétés américaines, telles que Yorktown Solutions, qui fournit des conseils stratégiques sur les “relations économiques entre les États-Unis et la Serbie” et les “questions de gouvernance et d’affaires publiques”, ou KARV Communication, proche du Parti démocrate et dirigée par Andrew Frank, ancien haut responsable de l’administration Clinton (celle qui a bombardé la Yougoslavie).

    Les services rendus par ces sociétés comprennent, entre autres, des contacts avec les médias et les groupes pertinents basés aux États-Unis, des éclaircissements sur les initiatives politiques de la Serbie (par la création et la diffusion de messages et de déclarations), ainsi que des conseils stratégiques supplémentaires, des messages et un soutien rédactionnel.

    Ces contrats soulèvent des questions sur les véritables intentions du gouvernement serbe, qui semble vouloir se rapprocher des États-Unis au détriment de ses partenaires historiques que sont la Russie et la Chine. Il est difficile d’imaginer quelle serait la réaction des médias “démocratiques” si la Serbie faisait appel à des sociétés russes  ou chinoises pour améliorer son image.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *