Apple vend pour 1 milliard de dollars d’iPhone en Russie malgré les sanctions


  • FrançaisFrançais

  • Les sanctions n’ont pas arrêté Apple de vendre ses iPhones en Russie, où la société est toujours en tête en termes de revenus. Apple utilise des importations parallèles, un mécanisme qui lui permet d’importer ses produits dans le pays via des canaux d’approvisionnement alternatifs.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Les sanctions n’ont pas arrêté Apple de vendre ses iPhones en Russie, où la société est toujours en tête en termes de revenus. Apple utilise des importations parallèles, un mécanisme qui lui permet d’importer ses produits dans le pays via des canaux d’approvisionnement alternatifs.

    Malgré les sanctions liées à l’Ukraine, Apple continue de vendre ses iPhones en Russie par le biais d’importations parallèles, une pratique qui permet d’importer des produits sans l’autorisation du propriétaire de la propriété intellectuelle. Selon les données du centre analytique du groupe russe GS, spécialisé dans le domaine technologique, les importations russes d’iPhone Apple ont augmenté de 15 % au premier semestre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 1,1 million d’appareils.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    D’après le rapport, les ventes d’iPhone en Russie au premier semestre 2023 ont atteint 105,7 milliards de roubles (plus d’un milliard de dollars). En termes monétaires, les appareils Apple sont toujours en tête sur le marché russe (34 %), suivis par le chinois Xiaomi (19 %) et le sud-coréen Samsung (16 %). Cependant, en termes d’unités, la part des smartphones Apple a chuté à 9 % en raison de la baisse de la demande, contre 27,9 % pour Xiaomi et 12,7 % pour Samsung.

    Les statistiques du groupe GS ont également montré que le nombre d’iPhone importés en Russie par des importations parallèles au cours des six premiers mois de cette année était inférieur d’un million d’unités à celui de la même période de 2021 – avant les sanctions. Apple a cessé de vendre des iPhone et d’autres produits en Russie en mars 2022, rejoignant l’exode des marques occidentales. En avril 2023, la société a cessé de fournir un service de garantie pour les Mac et les iPad dans le pays.

    Mais cela n’a pas empêché Apple de vendre indirectement sur le marché russe. Les détaillants russes ont acheté des iPhone et des produits Apple connexes dans d’autres pays via des importations parallèles. La Russie a légalisé ce mécanisme pour fournir au marché des biens que les entreprises occidentales ont cessé de livrer ou de produire en Russie à cause des sanctions.

    L’impact sur les prix de détail de l’absorption de ce coût supplémentaire à la chaîne d’approvisionnement et de l’autorisation d’un profit intermédiaire est d’environ 10 %, ce qui suggère qu’en ne traitant que les produits Apple en Russie, les vendeurs tiers dans ce seul secteur ont une activité d’une valeur d’environ 200 millions de dollars par an (la valeur annuelle des ventes d’iPhone Apple en Russie est d’environ 2 milliards de dollars. Le milliard de dollars cité ci-dessus était pour les six premiers mois de 2023).

    Apple en est conscient, car une partie importante de ses revenus provient toujours du marché russe, c’est juste qu’elle les vend à un pays tiers, mais qu’elle reçoit toujours les revenus des ventes. En interne, Apple a intégré les ventes indirectes à la Russie dans ses plans d’affaires car ces volumes énormes nécessitent que les produits continuent à être fabriqués. De cette manière, les entreprises américaines sont considérées comme respectant les sanctions alors qu’elles vendent toujours sur le marché russe. Les fabricants de l’Union européenne n’ont pas été aussi flexibles dans leur approche de ce corridor commercial continu, « à un pas ».

    Le marché intérieur des consommateurs russes s’est développé. Selon l’association russe de l’industrie publicitaire AKAR, les dépenses publicitaires en Russie ont augmenté de 27 % en glissement annuel pour atteindre plus de 315 milliards de roubles (3,2 milliards de dollars) au premier semestre 2023, tandis que le marché a également progressé de 19 % par rapport au premier semestre 2021. Une augmentation des dépenses publicitaires est le signe d’un redressement du marché des consommateurs.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *