Le Canada est une plaie purulente


  • FrançaisFrançais

  • Un pays qui acclame des SS, un pays qui est devenu un asile du Wokisme, un pays qui tue les pauvres, le Canada montre une plaie purulente de plus en plus abjecte.


    Un pays qui acclame des SS, un pays qui est devenu un asile du Wokisme, un pays qui tue les pauvres, le Canada montre une plaie purulente de plus en plus abjecte.

    Ce n’est pas un accident et ce n’était pas les russes. Quand vous vous présentez devant un parlement, alors vous êtes surveillé de très près. C’est le cas pendant une séance normale, mais quand deux chefs d’Etat sont présents, alors la surveillance est double. On vérifie l’identité de chaque personne présente dans la salle. Quand Yaroslav Hunka est entré dans la salle et qu’on l’a applaudi, cela signifie que c’était écrit dans le programme et qu’on savait exactement qui il était.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ! Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    C’était planifié depuis longtemps qu’un Wafen SS allait se présenter au parlement canadien et qu’il allait recevoir une ovation chaleureuse de la part de ses compatriotes. C’est normal, la division Galicie, loin des images de bravoure des allemands, s’est rendue aux britanniques. Plus de 40 000 hommes se sont rendus et au lieu de les donner aux soviétiques qui les auraient traité comme ils le méritaient, les rosbifs les ont envoyé au Canada. Ce n’est que bonne guerre de la part de certains américains et britanniques qui avaient un penchant secret pour les nazis.

    Et au Canada, ces SS ont prospéré, aucun d’entre eux n’a été condamné et par la suite, cela a donné une immigration ukrainienne massive au Canada. Aujourd’hui, le pays du caribou possède le plus grand contingent d’ukrainiens en Occident et ce n’était pas les meilleurs spécimens. Chrystia Freeland est la petite fille d’un collabo nazi et aujourd’hui, c’est une étoile montante dans la classe politique canadienne.

    Dans un pays normalement constitué, après l’affaire du SS, tout le gouvernement aurait dû être décapité, cela aurait dû être un jour de honte pour tous les canadiens. Mais à la place, on accuse les russes d’avoir promu un SS, même l’humoriste le plus médiocre n’aurait pas pu inventer celle-là. Une autre question qui vient à l’esprit : Mais qu’est-ce qu’ils foutent les juifs ? Même si ce sont des communautés très disparates, il y a eu des condamnations du bout des lèvres. Vous croyez vraiment que la glorification d’un SS pendant la période du Yom Kippour était une coincidence ?

    Israel a murmuré des protestations alors que pour la moindre brouille contre les juifs, les organisations contre l’anti-sémitisme déclenchent l’enfer sur terre. Et l’explication en est très simple. On est dans une telle obsession pro-kievienne que la moindre parole de travers est interdite. La russophobie atteint de tels sommets dans les pays anglo-saxons et leurs alliés que le fait d’applaudir un SS passe comme une lettre à la poste.

    Et si vous mettez beaucoup de nazis dans un pays, alors vous avez la folie et la dégénérescence la plus crasse que vous pouvez imaginer. Je pense que le Canada bat allègrement les Etats-Unis en termes de wokisme. On a les pires insanités, des hommes qui se prennent pour des sirènes, la moindre broutille devient une micro-agression digne d’un meurtre prémédité, on doit même penser sa pensée avant de la formuler tellement la dictature de la bien-pensance est en train de pourrir sur place.

    Et si ce n’était que ça, la haine des prolos est ouverte et devient la norme. Les prolos sont invités à se faire euthanasier pour éviter d’emmerder les canadiens, les prolos qui sont malades, sont invités à recevoir une piqure définitive afin de ne pas surcharger le système de santé qui doit être réservé pour des élites. Un pays qui tue ses pauvres mérite de crever. Et il mérite le titre de plaie purulente sur terre, même aux Etats-Unis, pays de la prédation par excellence, on ne réserve pas un tel sort au pauvres… On préfère maintenir une épidémie de Fentanyl qui est plus efficace…

    Si dans le passé, le Canada a su cultiver l’image d’un pays gentillet, ou les habitants sont cools, charmants, le déclin de l’Occident l’incite à montrer son vrai visage. Et dans de nombreux pays occidentaux, on voit la même putréfaction qui se fait de plus en plus apparente. Comme un malade dans les soins palliatifs et dans les derniers jours de sa vie, il perd tout dignité humaine, il se désagrège sur place et il fait honte à tous ceux qui l’entourent.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ! Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *