Le Nigeria veut rejoindre le BRICS pour un contrôle mondial du pétrole et du gaz


  • FrançaisFrançais

  • Le Nigeria, première économie et pays le plus peuplé d’Afrique, ambitionne de rejoindre les BRICS. Si cela se concrétise, alors les BRICS posséderont 80 % des réserves mondiales de pétrole et 73 % des réserves mondiales de gaz.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Le Nigeria, première économie et pays le plus peuplé d’Afrique, ambitionne de rejoindre le groupe des BRICS. Le ministre nigérian des Affaires étrangères, Yusuf Tuggar, a annoncé que le pays comptait déposer sa candidature d’ici deux ans, dans le cadre de sa stratégie visant à renforcer sa représentation et son influence sur la scène internationale.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Le Nigeria a atteint l’âge de décider lui-même qui sont ses partenaires et où ils se trouvent. Être aligné sur plusieurs axes est dans notre meilleur intérêt“, a déclaré le diplomate.

    Le Nigeria, qui cherche également à intégrer le G20, estime que faire partie du BRICS lui offrirait un levier économique et politique. “Nous devons appartenir à des groupes comme le BRICS, comme le G20 et tous les autres, car s’il y a un certain critère, disons que les plus grands pays en termes de population et d’économie doivent en faire partie, alors pourquoi le Nigeria n’en fait-il pas partie ?“, a souligné Tuggar.

    Le Nigeria a déjà exprimé son désir de rejoindre le BRICS, mais n’a pas encore soumis de demande officielle. Le vice-président nigérian, Kashim Shettima, qui a représenté Abuja au dernier sommet du BRICS à Johannesburg, a déclaré en août que le gouvernement devait consulter l’Assemblée nationale et le Conseil exécutif fédéral avant de postuler.

    Le Nigeria dispose d’un PIB de 448 milliards de dollars, d’une population de 213 millions d’habitants et d’un PIB par habitant de 2 500 dollars. Il possède 5,91 billions de mètres cubes de réserves prouvées de gaz naturel, le 9e rang mondial. Cela signifie que les pays du BRICS et leurs alliés immédiats (comme le Turkménistan et le Venezuela) contrôlent 73 % de toutes les réserves mondiales de gaz.

    Le Nigeria détient également environ 37,1 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole brut au début de 2023. Cela signifie que les nations du BRICS et leurs alliés (Irak, Libye) détiennent plus de 80 % de toutes les réserves mondiales de pétrole prouvées. À titre de comparaison, les États-Unis détiennent 2,1 % des réserves mondiales de pétrole. Les plus grands producteurs européens de pétrole, la Norvège et le Royaume-Uni, possèdent respectivement 0,31 % et 0,17 % des réserves mondiales de pétrole.

    Si le Nigeria rejoignait le BRICS, le groupe disposerait de membres dans le nord, le sud, l’est et l’ouest de l’Afrique. Si le Nigeria dépose sa candidature en 2025, dans deux ans, cela signifierait que son adhésion effective commencerait le 1er janvier 2026.

    Source : Silk Road Briefing

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *