Le Pakistan, futur membre des BRICS ? Le rôle clé de la Russie et de la Chine


  • FrançaisFrançais

  • Déjà membre de l’Organisation de coopération de Shanghai, le Pakistan souhaite renforcer sa présence sur la scène internationale en rejoignant les BRICS. Il compte sur l’aide de Moscou et de Pékin, qui investissent massivement dans le pays, pour intégrer le groupe en 2025.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Le Pakistan a officiellement demandé à rejoindre les BRICS, le groupe des pays émergents. C’est ce qu’a déclaré le nouvel ambassadeur du Pakistan en Russie, Muhammad Khalid Jamali.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Jamali a confirmé que le Pakistan espère intégrer le groupe sous la présidence russe, en 2024. “Le Pakistan souhaite faire partie de cette organisation importante et nous sommes en train de contacter les pays membres pour obtenir leur soutien à la candidature du Pakistan en général et à celle de la Russie en particulier”, a-t-il ajouté.

    Le Pakistan est déjà membre de l’Organisation de coopération de Shanghai, qui regroupe également la Chine, l’Inde et la Russie, membres des BRICS. Il occupe une position clé dans le portefeuille d’investissement de l’initiative chinoise des Nouvelles routes de la soie, avec Pékin qui aurait investi environ 65 milliards de dollars US dans le pays dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CECP). Ce projet vise à relier l’ouest de la Chine au golfe Persique, et comprend le port de Gwadar sur la mer d’Arabie, l’autoroute Karachi-Peshawar de 1 100 km, la ligne ferroviaire principale One et de nombreux autres projets ferroviaires et industriels.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Ryabkov, a déclaré début octobre que les BRICS prévoient de se mettre d’accord sur une liste de candidats pour le statut de partenaire avant le sommet de 2024 qui se tiendra à Kazan, au Tatarstan, en 2024. Selon Ryabkov, pendant la présidence russe des BRICS, une attention particulière sera accordée à l’élargissement du “cercle des amis des BRICS”, notamment en Amérique latine. Parmi les autres candidats potentiels figurent l’Indonésie, la Turquie, et éventuellement le Venezuela si l’Argentine se retire, entre autres. Si le Pakistan se voyait offrir l’adhésion aux BRICS lors du sommet de Kazan l’année prochaine, cela impliquerait une date d’adhésion effective au 1er janvier 2025.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *