La riposte massive de l’Iran (Erbil et Balouchistan)


  • FrançaisFrançais

  • Avec deux attaques massives, la première sur Erbil dans le Kurdistan irakien et la seconde au Baloutchistan/Pakistan contre Jaish al-adl, l’Iran prouve qu’il peut frapper où il veut.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Le batiment du Mossad à Erbil après l'attaque des missiles et des drones iraniens, vue du ciel
    Le batiment du Mossad à Erbil après l'attaque des missiles et des drones iraniens, vue du ciel

    Après l’assassinat d’un des leaders des Gardiens de la Révolution, l’Iran ne pouvait que réagir par des représailles massives et non seulement, on n’a pas été déçu, mais c’est la première fois que l’Iran frappe des proxys des américains et des organisations liées à Israel de manière aussi directe et définitive.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    L’attaque sur Erbil

    La première a eu lieu dans la ville d’Erbil, capitale du Kurdistan irakien. Parmi les cibles, on a eu un bâtiment du Mossad, une base américaine à l’aéroport, le consulat américain ainsi qu’une résidence privée d’un homme d’affaire appartenant au Mossad. On a eu des frappes de missile ainsi que des drones Shahed qui sont arrivés quasiment simultanément, montrant l’extrême coordination des attaques.

    Le batiment appartenant au Mossad à Erbil au Kurdistan irakien

    Le batiment appartenant au Mossad à Erbil au Kurdistan irakien

    Le batiment du Mossad à Erbil après l'attaque des missiles et des drones iraniens, vue du ciel

    Le batiment du Mossad à Erbil après l’attaque des missiles et des drones iraniens, vue du ciel

    Les iraniens ont pris soin de ne pas viser directement des intérêts américains ou de faire beaucoup de victimes. La base américaine fait état que de “quelques victimes” tandis que c’est un chantier à coté du consulat américaine qui a été touché. Comme avec les attaques sur les bases irakiennes et syriennes suivant l’assassinat du général Soleymani, les américains font étaler leurs morts sur plusieurs semaines donnant l’impression d’un nombre peu important de victimes à l’instant T. C’est ensuite qu’on apprendra que cette attaque avait tué environ 100 militaires américains.

    Deux agents du Mossad tués à Erbil selon les médias irakiens

    Deux agents du Mossad tués à Erbil selon les médias irakiens

    Les kurdes sont aujourd’hui largement soutenus par les israéliens et les américains, ils ont été une force de première frappe contre la Syrie. Toutefois, cela reste audacieux que l’Iran ait directement attaqué l’Irak dont le gouvernement a des liens étroits avec Téhéran pour avoir un duopole sur les réserves d’hydrocarbures. Toutefois, les américains et les irakiens n’ont protesté qu’à demi-mot.

    Le Jaish al-adl au Baloutchistan

    La seconde attaque a visé le Baloutchistan, province du Pakistan où des missiles ont frappé des bases et des batiments appartenant à Jaish al-adl, un groupe terroriste ayant des liens plus que manifeste avec Israel. A la base, ce groupe, qui s’appelait Jundullah, a été créé par la CIA au Pakistan et leurs membres se rendaient régulièrement dans les bases américaines dans la région pour “se renseigner sur leurs objectifs”.

    Par la suite, le Mossad a pris le relais et Jaish al-adl avait l’habitude d’envoyer ses membres, traverser la frontière iranienne pour aller tuer des garde-frontières ou attaquer des postes de police. Parmi les attentats de ce groupe, on a une attaque le 16 décembre 2023 contre un poste de police iranien dans la ville de Rask, situé à coté de la frontière pakistanaise.

    L’un de leurs attentats les plus meurtriers a été celui de juillet 2010 via un attentat à la bombe dans une mosquée chiite dans la ville de Zahedan en Iran, faisant 27 victimes et 169 blessés.

    Il est clair que ces deux attaques visaient surtout à faire comprendre à Israel que l’Iran ne plaisante en termes de représailles et qu’il peut atteindre les cibles les plus éloignées et extrêmement fortifiées. Le quartier général du Mossad était une véritable forteresse et Erbil est situé à plus de 1230 km de la zone de tir iranien. On sait que l’Iran possède des missiles qui peuvent taper à plus de 2000 km.

    La distance entre Erbil et la zone de tir des missiles en Iran

    La distance entre Erbil et la zone de tir des missiles en Iran

    Cela montre une certaine exaspération de l’Iran face à des attaques répétés contre ses membres, car il n’a pas hésité à se brouiller avec deux pays qui pourraient être potentiellement ses alliés, le Pakistan et l’Irak. C’était sans doute aussi un message pour signifier que l’éviction d’Imran Khan n’était pas une bonne idée, éviction qui s’est faite sous la pression américaine. Imran Khan qui pourrait être libéré et il pourrait faire un retour triomphal dans les prochains mois.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *