Commerce bilatéral : La Russie ne s’est jamais aussi bien portée


  • Français

  • Malgré l’avalanche de sanctions, le volume commercial de la Russie continue d’augmenter. L’Europe continue à acheter du russe, mais ses exportations vers les pays émergents ont aussi crevé le plafond. A terme, la Russie aura remplacé la totalité de son commerce bilatéral européen avec le reste du monde.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Malgré l'avalanche de sanctions, le volume commercial de la Russie continue d'augmenter. L'Europe continue à acheter du russe, mais ses exportations vers les pays émergents ont aussi crevé le plafond. A terme, la Russie aura remplacé la totalité de son commerce bilatéral européen avec le reste du monde.

    Le volume commercial de la Russie avec l’Europe était de 257 milliards de dollars en 2021 dont 158 milliards de dollars provenaient d’exportations russes. Après les sanctions, on pensait que ces 257 milliards de dollars ont été vaporisé, mais en fait, non seulement l’Europe continue d’acheter du russe en masse, mais son commerce bilatéral avec les pays émergents a explosé. Les chiffres ci-dessous sont fournis par Eurostat.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Volume commercial avec l’Europe en 2022

    Pendant les 7 premiers mois de 2022, le volume commercial de la Russie avec l’Europe a atteint 171 milliards de dollars. Et si on suit cette courbe, alors à la fin de 2022, ce volume commercial pourrait dépasser les 293 milliards de dollars. Cela signifie que malgré les sanctions, la Russie aura gagné plus d’argent avec l’Europe. Sans doute que le volume des exportations a baissé, mais les prix sont tellement élevés que la Russie a réalisé des bénéfices juteux sans oublier ses partenaires comme la Turquie qui lui permettent de livrer en Europe malgré les sanctions.

    Volume commercial avec la Chine en 2022

    La Russie avait un volume commercial de 141 milliards de dollars en 2021 avec la Chine dont 68 milliards de dollars provenaient d’exportations russes. En octobre 2022, les douanes chinoises ont annoncé un volume commercial de 153 milliards de dollars dont 94 milliards de dollars concernait les exportations russes. A la fin de l’année, ce volume devrait atteindre 184 milliards de dollars.

    • Gain pour la Russie : 43 milliards dont 18 milliards de dollars en exportations russes par rapport à 2021

    Volume commercial avec l’Inde

    L’Inde avait un faible volume commercial avec la Russie en 2021, totalisant 13 milliards de dollars dont 9 milliards de dollars en exportations russes. De mai à septembre 2022, ce volume est passé à 18 milliards de dollars dont 16 milliards de dollars en exportations russes, notamment du pétrole à bas prix.

    C’est un volume pour seulement 5 mois, mais si on extrapole sur toute l’année (l’Inde termine son année fiscale en avril 2023), alors cela devrait nous donner un volume commercial de 43 milliards de dollars avec des exportations russes de 39 milliards de dollars.

    • Gain pour la Russie : 25 milliards de dollars et une augmentation de 30 milliards de dollars sur les exportations russes par rapport à 2021.

    Volume commercial avec l’Union Eurasiatique

    L’Union Eurasiatique inclut l’Arménie, le Kazakhstan, la Biélorussie, la Russie et le Kirghizstan. En 2021, le volume commercial de ce bloc a atteint 72 milliards de dollars avec 45 milliards de dollars en exportations russes. Au 7e mois de 2022, ce volume a atteint 74 milliards de dollars dont 54 milliards de dollars en exportations russes. A la fin de l’année, ce volume va atteindre 127 milliards de dollars dont 99 milliards de dollars en exportations russes.

    • Gain pour la Russie : 54 milliards de dollars par rapport à 2021

    Volume commercial avec la Turquie

    Le volume commercial de la Russie avec la Turquie était de 30 milliards de dollars en 2021 dont 23 milliards de dollars en exportations russes. La Turquie est devenu un hub pour les européens afin d’avoir les produits russes tout en faisant semblant d’appliquer les sanctions.

    De plus, la Turquie permet à la Russie d’avoir ses importations parallèles (des importations de contrebande malgré les sanctions). Au 10e mois de 2022, le volume commercial entre les deux pays a atteint 60 milliards de dollars dont 25 milliards de dollars en exportations russes. Sur l’année entière, il va atteindre 72 milliards de dollars avec des exportations russes de 31 milliards de dollars.

    • Gain pour la Russie : 42 milliards de dollars par rapport à 2021

    Le reste du monde

    • Moyen-Orient : Le volume commercial avec la Russie était de 20 milliards de dollars en 2021 et 2022 nous donnera une augmentation de 30 %, soit 6 milliards de dollars d’augmentation.
    • Afrique : Le volume commercial avec la Russie était de 19 milliards de dollars en 2021 et les derniers chiffres montrent une augmentation de 50 % pour 2022, soit 9,5 milliards de dollars.
    • Amérique Latine – Le volume commercial avec la Russie était de 12 milliards en 2021 et 2022 nous montre une augmentation de 27 %, soit 3,2 milliards de dollars en plus rapport à 2021.
    • ASEAN – La croissance reste statique, mais avec l’arrivée du Vietnam dans le bloc de libre-échange de l’Union Eurasiatique, on peut tabler sur une croissance au début de 2023. En tout cas, il n’y a pas de baisse.

    Et la Russie a également un volume commercial en hausse avec le Japon, la Corée du Sud, l’Iran, le Pakistan et plein de petits pays en Asie. Si on fait la somme de ces gains commerciaux par rapport à 2021, cela signifie que le volume commercial de la Russie a augmenté de 168 à 180 milliards de dollars en l’espace de 10 mois en 2022. Et si on compare avec le volume de 257 milliards de dollars avec l’Europe en 2021, cela signifie que la Russie a déjà remplacé plus de 60 % de son volume commercial avec l’Europe alors que 2022 n’est même pas encore terminé et que le pays est sous une pluie de sanctions.

    Ajoutez à cela que l’Europe, gourmande et sans aucune ressource, continue à acheter du russe comme jamais puisque les prévisions montrent que le volume commercial entre les deux pourrait dépasser 290 milliards de dollars, soit une augmentation de 30 milliards par rapport à 2021. Evidemment, ces débiles d’européens peuvent toujours dire qu’ils n’achètent plus russe, mais en fait ils achètent des produits turcs, chinois ou indiens qui sont fabriqués en Russie.

    Conclusion

    Les sanctions ont permis à la Russie d’augmenter drastiquement sa présence commerciale dans de nombreux pays du monde. Les européens continuent d’acheter du russe, mais à des prix plus élevés. L’environnement des affaires en Russie est actuellement le plus compétitif dans toute l’Europe avec une énergie pas chère et des facilités pour les étrangers.

    Grâce à l’Europe, la Russie croule sous une montagne de pognon ce qui lui permettra de moderniser entièrement son pays. Heureusement qu’on nous dit que l’Europe est en guerre contre la Russie, car vu ces chiffres implacables, j’aurais l’impression que les fonctionnaires bruxellois sont pro-russes.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009. Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *