Pousser le Moyen-Orient à la faute


  • FrançaisFrançais

  • La mort de milliers d’enfants palestiniens est surtout une technique de l’Occident pour pousser le Moyen-Orient à la faute et détruire l’Iran qui reste le dernier domino debout dans leur agenda.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    La mort de milliers d'enfants palestiniens est surtout une technique de l'Occident pour pousser le Moyen-Orient à la faute et détruire l'Iran qui reste le dernier domino debout dans leur agenda.

    Il y a une hypothèse, sur le conflit israélien, qui n’a pas encore été trop développé. C’est que les Etats-Unis et Israel se sont mis d’accord pour provoquer des atrocités afin de pousser le Moyen-Orient à la faute. En bref, on fait bouillir le sang des bougnouls pour qu’ils déclenchent une guerre ouverte, l’Occident, pensant qu’il a une supériorité militaire, écrasera tous ces pays de sauvage qui ose tourner le dos à la démocratie canonnière.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    N’oublions pas le plan du général Wesley Clark, pendant la guerre contre la terreur, de détruire 7 pays du Moyen-Orient en 5 ans, l’Irak, la Libye, le Liban, la Syrie, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Sur les 7, 6 ont été détruits, l’Iran reste le seul qui reste debout et devient progressivement le maitre du jeu avec une triangulaire impliquant la Chine, la Russie et l’Inde.

    On provoque des atrocités à Gaza et on amasse le maximum de forces occidentales dans l’est et le centre de la Méditerranée, pour offrir une cible tout à fait indiquée aux missiles anti-navires qu’un certain pays a développé… Pearl Harbor était exactement la même chose afin d’avoir le prétexte d’entrer dans la Seconde Guerre mondiale puisque l’opinion américaine était contre.

    Et non, vous n’amassez pas 73 navires américains et ne déployez pas plus de 10 000 soldats américains en quelques jours, pour trucider des femmes et des enfants palestiniens pour vous battre contre le Hamas. L’un des buts est de provoquer constamment, par des actes de lâcheté qui est propre aux Américains, pour leur donner une justification morale d’attaquer l’Iran et ses soutiens russes et chinois. Sauf que…

    Le Moyen-Orient ne bouge pas pour le moment, mais qui sait combien de temps ça va durer. Totalement invisible en surface, la diplomatie chinoise est à pied d’oeuvre pour tenir tous les pays du Moyen-Orient et insister de ne pas répondre à la provocation. Le Hezbollah n’est pas entré totalement en guerre, les rebelles Houthis au Yémen lancent quelques missiles ici et là, mais il n’y a pas de confrontation massive. Cependant, ce conflit est une telle plaire purulente que vous le touchez du bout du petit doigt pour être surinfecté de la tête au pied. La Chine tente de convaincre les pays arabes que c’est la même tactique aux stéroides que d’envoyer une vieille alcoolique rabougrie mariée à un pédophile à Taiwan pour pousser la Chine à la faute.

    Ce Moyen-Orient est en train de découvrir la souveraineté et le nationalisme et s’il arrive à résister à cette provocation, dans ce conflit qui est sphériquement merdique, alors nous verrons l’émergence d’un grand Moyen-Orient que rien ne pourra plus déstabiliser. Les deux pays, les plus enclins, à bastonner du juif et du yankee, seront la Turquie et l’Iran. La Turquie joue constamment son rôle de Janus, car son intérêt est de soutenir Israel sur le papier afin de déstabiliser la Syrie.

    C’est Erdogan qui soutient massivement les groupes islamistes en Syrie, notamment à Idlib. Son intérêt est de nouveau voler le pétrole syrien, comme pendant le temps béni de la guerre syrien, afin de retarder la faillite de son pays. De l’autre coté, la Turquie a des ambitions impériales pour ressusciter l’empire Ottoman et dans ce prisme, il veut devenir le leader du monde sunnite, actuellement, ce titre est occupé par l’Arabie Saoudite. Le leader du monde chiite serait l’Iran, même si c’est un titre disputé par des pays comme la Jordanie.

    Israel a choisi son camp de mourir avec l’ancien monde. Cette guerre le rend totalement incompatible avec la multipolarité. Les BRICS et l’OCS ont une majorité musulmane (l’Iran vient de le rejoindre) et donc, il est condamné à pourrir avec la putréfaction de l’empire occidental. Le but désormais avoué d’Israel est de raser Gaza, de faire fuir sa population vers l’Egypte et de refaire la terre biblique d’Israel, mais on se demande avec qui ?

    La démographie israélienne est en chute libre, notamment sa partie qui préfère se mettre des concombres dans le cul plutôt que de gouter à de vraies femmes… Les hassidiques sont de plus en plus nombreux (avec une population qui double tous les 20 ans), mais les sectes majoritaires des hassidiques sont contre l’Etat d’Israel et le sionisme en général. Est-ce que ça vaut d’exterminer toute une population pour conquérir quelques cailloux dans le désert ?

    On peut aussi pousser le curseur du coté extrême. Israel a décidé d’aller au tapis avec le prisme eschatologique, sortant des références bibliques à tour de bras. Mais le camp en face peut être aussi un gros client et on pourrait avoir une alliance contre-nature, mais de circonstance entre la Turquie et l’Iran (même si les sunnites et les chiites ne se sont jamais alliés de toute leur histoire et que selon la tradition islamique, ces deux camps se feront la guerre jusqu’au jugement dernier). Mais l’Occident est dans une folie tellement incendiaire, en brulant toutes les planches de son propre rafiot, qu’on pourrait arriver à de telles extrémités. Et évidemment, le nouveau axe du mal est clair avec l’Iran, la Russie et la Chine.

    Dans tous les cas de figure, cela ne se terminera pas bien Israel. Même s’il rase Gaza, il restera dans l’histoire comme l’Etat racaille par essence, avec des fous furieux typiques des pires régimes sanguinaires. L’Occident achète un peu de temps et de diversion, son économie est en faillite, plus personne ne veut de sa monnaie et cette énième guerre ne fait qu’accélérer paradoxalement le nouveau monde. Avec un peu de retard, de plus en plus de pays, réticents jusqu’à présents, ont compris que l’Occident est un fou dangereux et comme je l’ai toujours dit, il n’y a que deux remèdes, l’isoler définitivement ou lui mettre une balle dans la tête.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *